MEN IN CLOUD
12Mai/160

OMS Log Analytics : disponible dans plusieurs régions

Posted by JF BERENGUER

OMS Log Analytics, le service de collecte et d'analyse de Microsoft AZURE est maintenant disponible pour le déploiement dans de nouvelles régions

En complément des régions East US et West Europe, les régions Australia Southeast et Southeast Asia sont maintenant disponibles.

Il donc possible de sélectionner la région lors de la création de l’espace de travail (Workspace Log Analytics), soit depuis le portail OMS : www.microsoft.com/oms

c1

 

 

Soit depuis le portail Azure, (voir l’article http://blog.menincloud.com/operation-manager/ressource-log-analytics-oms-pour-les-vms-azure/ pour une description de ce service dans Azure)

c2

3Mai/160

Superviser la réplication des DC avec Microsoft OMS

Posted by JF BERENGUER

Superviser la réplication des DC avec Microsoft OMS

Easy !!

Microsoft vient de rajouter une nouvelle solution à la suite Microsoft Operations Management Suite (OMS) : AD Replication Status. Avec cette fonctionnalité, la supervision de la réplication des Contrôleurs de domaine devient tout ce qu’il y a de plus simple.

Il suffit simplement de disposer d’un espace de travail OMS et d’y connecter les Contrôleurs de domaine, qu’ils soient on-premise ou dans Azure. Pour rappel, cette connexion nécessite soit le déploiement d’un agent OMS soit le déploiement d’un agent System Center Operations Manager.

Une fois le premier DC connecté, il faut aller sur l’espace de travail et ajouter la fonctionnalité AD replication Status depuis la galerie.

b1

 

Une nouvelle vignette apparait alors dans l’espace de travail. Elle est composée de 4 Items :

  • Destination server Status
  • Source Server Status
  • Replication Error Type
  • Tombstone lifetime

 

Destination server et Source Server Status :

Cette vue permet d’identifier les problèmes de réplications depuis respectivement les perspectives des serveurs de destination de réplication et les serveurs sources. Très pratique en effet, car en fonction des incidents remonté, il peut être nécessaire d’explorer une piste ou une autre.

En cliquant sur un des Contrôleurs de domaine, on accède à l’écran de recherche qui permet, en exploitant toute la puissant d’OMS d’obtenir plus d’informations sur les évènements remontés par le serveur, ainsi que de remonter à la cause initiale.

b2

 

Replication Error type

Cette vignette donne des informations sur les erreurs détectées. Elles sont identifiées par un code unique, et un clic permet d’accéder à un message donnant des indications sur la cause initiale.

Un diagramme permet de montrer des statistiques sur le nombre d’occurrence des erreurs identifiées.

b3

 

Tombstone LifeTime

Pour rappel, le « Tombstone LifeTime » est un attribut d’un objet Active Directiry représentant la durée depuis laquelle l’objet a été supprimé mais persiste encore dans la base de données, le temps que le nettoyage soit fait automatiquement par le système (Garbage) en se basant sur la périodicité configurée dans le système. Sur les anciennes versions cette durée était de 60 jours, elle est passée à 180 pour les versions actuelles de Windows.

Il est important de s’assurer que des erreurs de réplication ne perdurent pas au-delà de cette durée : en effet, si cela se produit, la réplication entre les partenaires de réplication est désactivée automatiquement pour la partition mise en cause.

Cette vignette permet donc de connaître la localisation des erreurs dont la durée approche de la limite ainsi que celles qui l’ont dépassées « Over 100% TSL » (en orange dans le graphe ci-dessous).

b4

 

Conclusion :

La mise en service d’OMS avec la fonctionnalité AD Replication Status représente un moyen simple d’être informé sur les incidents de réplication au sein de la forêt AD. En s’appuyant sur le moteur de recherche d’OMS ainsi que sur les remontées de journaux collectés par les autres fonctionnalités, un dispose d’une solution rapide pour identifier la cause initiale et traiter le problème.

 

22Juil/14Off

Microsoft Azure (IaaS) Cost Estimator Tool

Posted by JF BERENGUER

Microsoft vient de publier un outil qui se connecte à un environnement on-premise et fait une simulation des coûts si l’infrastructure était en mode IaaS dans AZURE.

Il est possible de cibler des hosts Hyper-V, ESX, une plate-forme SCVMM (System Center Virtual Machine Manager) ou des machines physiques.

L’outil, très simple à utiliser, s’installe en quelques secondes sur un poste.

Les copies d’écran ci-dessous montrent les résultats obtenus en se connectant à notre environnement de démonstration permanent.

Pour télécharger l’outil, cliquer sur le lien suivant : http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=43376

 

Une fois le programme lancé on arrive sur l’écran d’accueil.

Il suffit ensuite de sélectionner le type de plate-forme qui va être auditée

CostToolAccueil2

L’écran suivant permet de saisir les informations de connexion (adresse IP, login / pwd)

Infos2

Il est possible de choisir une fréquence d’exécution, ou simplement de démarrer l’analyse immédiatement.

Avancement

On obtient ensuite la liste des machines virtuelles hébergées par le Host.

ListeVM

Enfin, en cliquant sur Get Cost, l’outil fourni une estimation des coûts sur une durée de 30 jours si les machines virtuelles étaient déployées à l'identique dans AZURE

Cost